top of page

EXPOSITION PATRICE PALACIO

Dernière mise à jour : 3 oct. 2020



L’exposition « vues de l’esprit » présentera un ensemble de séries de peintures récentes :

Point Plan Trait - Champs - Migration - Immersion - ainsi qu’une toute nouvelle série inédite : Vide Matière Lumière.

Quelques Hors-séries seront également présentés – les traits d’Esprit.


Le thème éponyme vues de l’esprit va se développer à travers des tableaux qui

questionnent la perception du spectateur face à l’oeuvre peinte.

Par des moyens picturaux réduits à l’essentiel - le noir, le blanc, les gris, et des sujets

simples, archétypes de la peinture comme le paysage et le portrait - Palacio donne à

sonder l’endroit du regard.


En cela, devant certaines oeuvres, notamment les Point Plan Trait, le spectateur se

retrouve face à des abréviations du Réel : des signes picturaux, voire des idéogrammes.

De près, la surface des tableaux semble abstraite, déconstruite, vide par endroits. Dès

lors que le spectateur-acteur se met en mouvement, se déplace, recule pour mieux

appréhender l’ensemble, un autre niveau de lecture apparaît : une image intelligible,

complexe, détaillée.

Paradoxe du regard, du seuil de lisibilité de l’oeuvre se construisant mentalement et se

défaisant en même temps.

L’approche, au sens propre comme figuré, donne à repenser sa propre perception.

Palacio nous dit, plus qu’il ne le peint, que tout n’est peut-être que vues de l’esprit.


Le néologisme spectacteur s’impose car le rôle actif du regard fonde le travail de Palacio.

Le tableau est le fruit de la rencontre entre ce qui est donné à voir et celui qui perçoit.

L’action de recomposition permanente du cerveau donnant sens aux signes sont au

centre de la démarche de l’artiste qui invite l’observateur à se repositionner

spatialement face à l’oeuvre pour sonder l’endroit du regard.

Il replace l’oeil du public au coeur de ses préoccupations grâce aux oeuvres qu’il nous

donne à expérimenter : Le Réel n’est-il qu’une vue de l’esprit ?

Plus loin encore, il sera question de la place de la représentation, de la Peinture et de la

contemporanéité dans l’histoire de l’Art actuel. Là aussi sera posée la question de la

fiabilité des termes : sont-ils devenus des vues de l’esprit ?


Esprit. Vues.

Plusieurs oeuvres aborderont aussi certains Esprits, par le biais de portraits : des figures

ayant donné au monde une vision. A leur tour, représentées et données à voir comme

des images.


L’exposition est accessible à tous.


1 Comment


Merci et bravo pour ta très belle exposition. J'ai eu le vertige en surplombant la ville, je me suis noyée dans le calme d'une mer trop belle pour être honnête, j'ai été dérangée par certaines figures, et je me suis sentie appelée à pénétrer dans une forêt réellement vivante. Et je suis toujours autant, voire plus, émerveillée par la façon dont tu modèles la matière pour déranger nos fausses certitudes quant à la perception de notre environnement, de cet Autre sauvage que tu domptes en révélant sa multiplicité complexe. Mais déjà mes mots s'effacent, et que vive la trace!

Like
bottom of page